LA MAISON

En 1791, Louis Gaspard alors âgé de 29 ans hérite du domaine de Cos et de Pomys. Les vignes s’étendent alors sur 14 hectares. Louis Gaspard d’Estournel entre en viticulture comme d’autres en religion.
HISTOIRE DE LA MAISON

Il n’a de cesse de vouloir agrandir le domaine avec la conviction que la colline de Cos recelait un terroir exceptionnel. Ainsi, entre 1791 et 1852 le domaine passe de 14 ha à 45 ha (dont 34 ha de vignes).

Le grand projet visant à faire du vin de Cos un cru d’exception et un vin de grande renommée conduit naturellement Louis-Gaspard à multiplier les circuits de distribution au-delà de la France et de l’Inde. C’est ainsi qu’il est certainement le premier à diffuser sa production au moyen de maisons de commerce installées en Afrique (Prom et Maurel à Gorée), dans l’océan indien (Arnal et Cayrou et Compagnie à l’Ile Maurice), en Chine (Ve Fabre et fils à Macao).

Selon la volonté de Louis Gaspard, le château Cos d’Estournel est entièrement dédié au vin. Lui-même laisse la place à ce précieux nectar et s’en va vivre au château de Pomys.

Louis Gaspard d’Estournel s’éteint à Saint-Estèphe, sans postérité, à l’âge avancé de quatre-vingt- onze ans le 25 janvier 1853. Il meurt dans sa chambre au château de Pomys, d’où il pouvait apercevoir le toit des Pagodes du château Cos d’Estournel.

« Une blanche villa italienne, calme et douce, à moitié perdue au milieu de ses jeunes ombrages ! Terrasses, colonnades, jardins anglais, prairies, vergers, parc immense… » Ainsi était décrite la résidence du fondateur de Cos d’Estournel au milieu du XIXème siècle, telle que celui-ci l’avait rêvé. Un siècle et demi plus tard, les jeunes ombrages du magnifique parc se sont métamorphosés en arbres vénérables, mais l’esprit est resté le même.

Attentif à perpétuer les valeurs et les ambitions de Louis-Gaspard d’Estournel, Michel Reybier lui rend hommage, en réunissant enfin le domaine de Cos d’Estournel et la demeure privée du « Maharadjah de Saint-Estèphe », distante de quelques centaines de mètres. Avec cette nouvelle réalisation, le remarquable ensemble architectural retrouve son intégrité originelle.

PLUS

LE RESTAURANT

Le Restaurant

Mondialement célèbre pour ses vins, le Bordelais n’est pas en reste sur la table. Le Chef du restaurant de La Maison d’Estournel rend hommage aux trésors de ce terroir généreux, avec une cuisine bourgeoise de saison, modernisée pour plus de légèreté et de simplicité.